5
(1)

Mis à jour le 20 novembre 2020

De manière générale, on aime bien les cases. On y met les gens, on y met les objets. Et on y met aussi chaque événement, chaque accomplissement :

  • “Je n’ai aucun mérite”
  • “De toute façon tout lui est tombé tout cuit dans la bouche”
  • “Cette fille est un génie”
  • “C’est juste un coup de chance”

Sauf que ces cases sont réductrices… quand elles ne sont pas totalement fausses.

Vous voulez mieux comprendre le burnout ?

Il faut en effet comprendre que, derrière chaque accomplissement, il y a trois leviers : le mérite, les privilèges et la chance. Ils sont systématiquement présents, et ce n’est pas forcément évident de faire la part des choses entre eux.

Alors que, souvent, même nos réussites deviennent des prétextes pour nous auto-dévaloriser, je me suis dit qu’un rappel était indispensable !

  • “Je n’ai aucun mérite” -> ce n’est jamais vrai !
  • “De toute façon tout lui est tombé tout cuit dans la bouche” -> avoir des privilèges n’empêche pas d’avoir également du mérite !
  • “Cette fille est un génie” -> elle est probablement brillante, mais son génie n’était pas la seule force à l’oeuvre !
  • “C’est juste un coup de chance” -> sauf pour gagner au Loto, la chance est rarement la seule cause !

Dans cette vidéo, je lance donc un appel à l’humilité et à l’estime de soi, en invitant chacun à prendre du recul sur ses accomplissements et sur ceux des autres, pour se rappeler que, quoi que l’on fasse, mérite, privilèges et chance sont à l’oeuvre :

Mérite, privilèges ou chance : lequel oubliez-vous ?

Vous voulez mieux comprendre le burnout ?

Abonnez-vous pour voir les prochaines vidéos !

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de vote... Soyez le premier à noter cet article !

Vous avez trouvé cet article intéressant, merci !

N'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux pour voir mes prochains articles 🙂

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas beaucoup intéressé...

Aidez-moi à l'améliorer !

Que pourrais-je améliorer dans l'article ?


Pierre Simonnin

Entrepreneur, j'ai moi aussi connu les "joies" du burnout, et j'ai choisi de partager cette expérience pour aider à faire connaître et reconnaître cette maladie encore trop méconnue.

2 commentaires

Moodie · 19 octobre 2020 à 18 h 34 min

100000000% d’accord 🙂

    Pierre Simonnin · 19 octobre 2020 à 18 h 40 min

    Merci 🙂
    (Je ne suis pas certain que “100000000%” soit très mathématique, mais je comprends bien l’idée 😉 )

Laisser un commentaire