5
(1)

Mis à jour le 16 février 2021

La semaine dernière, Le Monde a publié une vidéo présentant le burnout. Courte, plutôt bien faite… Un bon moyen de faire connaître ce “mal du siècle” ! Mais il y a un hic… En l’occurrence, la durée annoncée : sans beaucoup de nuances, la vidéo annonce qu’on peut en guérir en deux mois top chrono.

Vous trouvez que ce que je fais est utile ?

Aidez-moi à créer + de vidéos et d’outils contre le burnout en me soutenant sur Tipeee 😊

Soutenez Pierre Simonnin – Le Journal du Burnout sur Tipeee

En parallèle, je vois passer énormément de messages de victimes du burnout demandant “est-il normal d’être dans tel état après X mois ou années ?”. Les malades sont également souvent brimés, leur entourage personnel ou professionnel leur reprochant de “profiter du système”, de prendre leur temps, de se laisser aller… Alors qu’ils ne maîtrisent évidemment pas leur état, ni leur temps de guérison. Avancer ce chiffre de deux mois sans contexte ne va malheureusement pas arranger la situation pour les victimes du burnout, pour les personnes qui en prennent le chemin ou pour la société en général.

J’ai donc décidé de consacrer une vidéo au sujet, pour répondre de la manière la plus complète possible à la question “combien de temps dure un burnout ?”. Vous pouvez découvrir la vidéo ci-dessous :

Combien de temps dure un burnout ? – Le Journal du Burnout #10

Vous voulez mieux comprendre le burnout ?

Abonnez-vous pour voir les prochaines vidéos !

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de vote... Soyez le premier à noter cet article !

Vous avez trouvé cet article intéressant, merci !

N'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux pour voir mes prochains articles 🙂

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas beaucoup intéressé...

Aidez-moi à l'améliorer !

Que pourrais-je améliorer dans l'article ?


Pierre Simonnin

Entrepreneur, j'ai moi aussi connu les "joies" du burnout, et j'ai choisi de partager cette expérience pour aider à faire connaître et reconnaître cette maladie encore trop méconnue.

0 commentaire

Laisser un commentaire