5
(2)

Mis à jour le 20 novembre 2020

Peut-on comprendre le burn-out quand on n’en a pas fait un ? Voilà une question qui revient souvent parmi les victimes. Mais même sans le comprendre totalement, on peut s’en faire une idée, se représenter l’intensité de ce mal. Pour cela, je vous propose de découvrir 5 témoignages, 5 personnes de France et de Belgique qui partagent avec vous leur expérience du burnout, leur parcours, leurs symptômes et leurs lueurs d’espoir.

Le burnout ? Un tsunami. (Témoignages) – Le Journal du Burnout #11

Vous voulez mieux comprendre le burnout ?

Abonnez-vous pour voir les prochaines vidéos !

Les témoignages

Retrouvez également ci-dessous les témoignages dans leur version intégrale :

La chute du petit skieur – Le témoignage d’Edwige Nelson

Edwige nous raconte la longue phase de déni qui a précédé son burn-out, ses efforts désespérés pour tenter de s’en sortir et d’éviter ce qu’elle ne soupçonnait pas encore. Car, comme beaucoup d’autres victimes de burnout, Edwige ne connaissait rien de cette maladie. Elle a ignoré un par un les avertissements envoyés par son corps, les remarques de ses proches, les mises en garde de la médecine du travail. Elle ne l’a pas fait par entêtement ou par inconscience, mais avec le seul souci de bien faire, de mener à bien sa mission, de ne pas laisser tomber les autres.

Edwige partage aujourd’hui cette expérience douloureuse et ses conseils aux personnes qui prendraient cette voie, avec un message fort : sachez vous écouter, sachez vous arrêter.
Merci à elle pour son témoignage.

“Mon corps n’était plus là” – Le témoignage de Valérie

Vous voulez mieux comprendre le burnout ?

Valérie a connu un burnout. Loin du coup de fatigue passager que l’on peut s’imaginer, un burnout c’est un cataclysme, une immense vague qui nous submerge quand on ne s’y attend pas. Et comme un tsunami, il est souvent trop tard quand on cherche à lui échapper.

Valérie nous raconte comment elle a vécu ce burnout, et les symptômes auxquels elle a dû faire face.

Tout pour être heureux, mieux se détruire… – Le témoignage d’Alessandra Dubois

Alessandra tenait à témoigner sur son burnout, mais elle ne se sentait pas prête à parler face à sa caméra. Elle a donc choisi d’écrire. Ecrire une ode, un poème, qui serait avant tout adressé à son burnout… et à elle-même. Elle y raconte son burnout en détail : le parcours qui l’y a conduit, la chute, les symptômes, les nuits blanches… Elle analyse aussi. En particulier le rôle que les autres jouent malgré eux dans cette chute, ou ce miroir que l’on ose pas regarder.

A travers ces différents thèmes, Alessandra aborde tout ce qu’on déteste dans ce satané burnout… Mais comme elle le dit elle-même, “parfois ça vaut la peine d’avoir mal”. Car un burnout, c’est bien sûr une période difficile, mais c’est aussi un renouveau. Et c’est cette note d’espoir qui doit nous guider.

Au bout de l’enfer – Le témoignage de Bénédicte

L’enfer. Le mot est lâché. Quand Bénédicte décrit les symptômes de son burnout, difficile de continuer à croire que le burnout pourrait être une “mode”, un prétexte bien pratique pour justifier un arrêt de travail. Non. Un burnout, c’est un mal des plus sérieux, et ceux qui le prennent à la légère pourraient bien être les prochains sur la liste…

Mais ce qui frappe autant que la violence des mots dans le témoignage de Bénédicte, c’est le calme avec lequel elle décrit cela. Pas d’une voix éteinte et désincarnée, non, mais avec la sérénité d’une personne qui a traversé l’enfer et qui en voit le bout. Bravo.

Le burnout n’arrive pas qu’aux autres – Le témoignage de Fabien F

Fabien nous partage son expérience du burnout : le long processus de perte de sens qui l’a conduit à douter de tout, y compris de lui-même, cet état de vide absolu qu’est le burnout, sa longue remontée de la pente… Il partage également ses conseils pour mieux vivre cette période : ne pas culpabiliser, ne pas se fixer d’échéances, et avant tout penser à soi et à ses proches.

Envie de témoigner vous aussi ?

Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 2

Pas encore de vote... Soyez le premier à noter cet article !

Vous avez trouvé cet article intéressant, merci !

N'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux pour voir mes prochains articles 🙂

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas beaucoup intéressé...

Aidez-moi à l'améliorer !

Que pourrais-je améliorer dans l'article ?


Pierre Simonnin

Entrepreneur, j'ai moi aussi connu les "joies" du burnout, et j'ai choisi de partager cette expérience pour aider à faire connaître et reconnaître cette maladie encore trop méconnue.

0 commentaire

Laisser un commentaire