On n’y pense pas toujours, mais un burnout, c’est également une énorme épreuve pour les proches du malade, et notamment sa famille proche : conjoint, enfants, parents… Voir une personne que l’on aime dans cet état, ne pas comprendre tout ce qui se passe, ne pas savoir quoi faire pour l’aider… Il y a de quoi se retrouver désemparé. Cette vidéo s’adresse donc aux proches des malades, pour les aider à mieux vivre et comprendre le burnout, et ainsi aider le malade à s’en sortir, et à remonter la pente petit à petit.

Comment aider un proche en burnout ? – Le Journal du Burnout #15

Mieux comprendre le burnout

Difficile d’aider le malade sans comprendre ce qu’est le burnout… Pour moi, il y a avant tout 8 points à comprendre :

  1. Le burnout, c’est sérieux
  2. Le burnout n’est pas intuitif
  3. Le burnout est causé par de nombreuses causes sur une longue période
  4. Le burnout est un épuisement total
  5. Le burnout a de nombreux symptômes
  6. Le burnout peut être invisible
  7. Le burnout n’est pas un problème de volonté
  8. Le burnout, c’est long

J’explique tout cela dans la vidéo Comprendre le burnout en 8 points, je vous la recommande !

Aider un proche face au burnout

Ensuite, vient l’aide à proprement parler.

Dans votre attitude

Aider, ça ne se fait pas uniquement par vos actions, mais aussi par votre attitude, par l’environnement que vous créez pour le malade. Cela passe pour moi par 3 points :

  • Ne rien prendre personnellement : vous allez malheureusement connaître de nombreuses déceptions et frustrations… Mais ne prenez pas cela personnellement : c’est n’est pas de votre faute, ce n’est pas parce que vous vous y prenez mal, c’est le burnout qui veut cela.
  • Être patient : un burnout, c’est long (ça se compte a minima en mois). Et malheureusement, essayer d’accélérer les choses ne fera que les ralentir… J’en dis plus dans cette vidéo.
  • Être bienveillant : sachez faire preuve d’empathie avec le malade. De la même manière que vous ne devez pas prendre personnellement ses actions, ne le blâmez pas non plus pour elles : il n’y peut rien.

Dans vos actes

L’aide passe bien sûr aussi par vos actions. Pour moi, les deux principales sont :

L’écoute

Il ne suffit pas de vouloir écouter, il faut véritablement proposer un environnement d’écoute. Et cela passe par :

  • Proposer une oreille attentive, mais ne pas imposer une discussion si le malade n’en a pas envie
  • Beaucoup plus d’écoute que de parole de votre part
  • Laisser de côté vos a priori
  • Faire attention à ce que vous dites, et notamment les questions que vous posez

L’aide au quotidien

Enfin, vous pouvez, vous devez aider le malade dans son quotidien. La personne en burnout ne peut en effet quasiment rien faire : chaque action, même la plus insignifiante en apparence, lui prendra une énergie colossale, et pourra s’avérer trop pour elle, ou encore la laisser vidée pour la journée. La soulager du poids du quotidien est indispensable pour gagner dans un premier temps la tranquillité d’esprit nécessaire à la guérison. En remontant la pente, il sera ensuite temps de lui permettre petit à petit de se sentir utile en la réengageant sur de petites actions.

Conclusion

Le burnout est un chemin difficile que ni vous ni le malade n’avez choisi. Mais c’est ensemble que vous pourrez vous en sortir. Pour en apprendre plus, n’hésitez pas à regarder la vidéo “Comment aider un proche en burnout” si ce n’est pas déjà fait !

Je vous souhaite en tout cas bon courage, prenez soin de vous.

Abonnez-vous pour ne manquer aucune vidéo

Suivez-moi pour ne rien louper !

Vidéos, explications, conseils et témoignages sur le burnout :


Pierre Simonnin

Entrepreneur, j'ai moi aussi connu les "joies" du burnout, et j'ai choisi de partager cette expérience pour aider à faire connaître et reconnaître cette maladie encore trop méconnue.

0 commentaire

Laisser un commentaire